Blog

Les carpes Koïs

Pour faire plus court, on les appelle généralement les koïs. Ces carpes d’origine chinoise, ont été introduites au japon pendant les invasions chinoises. En ce temps-là, elles n’avaient pas encore ces couleurs vives et chatoyantes. Mais plus tard, grâce à de nombreux croisements, ainsi qu’une sélection soigneuse les koïs sont devenus de vraies attractions aujourd’hui. C’est leur parure qui font que prix carpe koi élevé et aussi leur grade.

Caractéristiques des carpes koïs

Ce sont des poissons qui ont besoin d’un mètre cube d’eau par individu et ayant plusieurs sous-espèces. Ils peuvent vivre jusqu’à vingt ans et peuvent atteindre 80 cm. Mais sa particularité réside dans sa valeur, une petite fortune qui fait la fierté de leur propriétaire.

Nous trouverons trois classes de koïs : la classe A provenant uniquement d’élevages japonais et considérée comme étant les meilleures. La classe B sont les carpes issues de parents japonais mais qui n’ont pas été élevés au Japon. Et il y a la classe C qui ne devrait pas être considéré comme des koïs car ils n’ont pas de lien de parenté avec eux.

Le Tancho est le plus prisé des koïs. C’est une carpe blanche avec une tâche rouge sur la tête. Son nom est issu de la grue japonaise qui a le même motif, elle rappelle également le drapeau japonais. Côté prix, certains spécimens peuvent valoir 180.000 euros, le plus grand record de vente réalisée était en 2008 avec une carpe de 347.000 euros.

Mis à part l’aspect financier, ces poissons ont une réelle place dans la culture japonaise. Ils sont symbole d’amour, de virilité, de force et de persévérance étant donné qu’elles remontent à contre-courant les rivières et les cascades.

Ce sont de très beaux spécimens qui orneront à merveille vos jardins, ruisseaux et étangs. Ce qui peut se le permettre ont plusieurs individus dans un même bassin. C’est un véritable spectacle que de les voir danser dans l’eau. Autrefois, la tradition voulait que les invités de prestige choisissent le poisson qu’ils souhaitaient manger pendant le repas dès qu’ils entrent. Etant donné la taille des poissons, ils ne risquaient pas de mourir de faim pendant le repas.

Soumettez un commentaire en ce qui concerne notre article si jamais vous voulez réagir !

Les publications similaires de "Travel Blog"

  1. 13 Juil. 2018Louer un voilier pour votre séjour de vacances en famille72 hits
  2. 12 Déc. 2017Mangeur de cigogne540 hits
  3. 22 Août 2017Suivez l'actu africaine en déplacement479 hits